Quatre petits bouts de pain - des ténèbres à la joie

Magda Hollander-Laffon, Albin Michel, 2012

Ce livre n’est pas un témoignage sur la Shoah, mais une méditation sur la vie. À seize ans, Magda Hollander-Lafon a été plongée dans un monde de ténèbres : juive hongroise, elle a été déportée à Auschwitz-Birkenau en 1944 avec sa famille, qui y a péri. Arrachées à cette expérience de la mort, ces pages sont nées d’une longue traversée tissée de renaissances. La première fut le don de quatre petits bouts de pain offerts à l’adolescente par une mourante dans le camp.

L’homme est capable du pire, mais c’est au meilleur qu’appelle Magda Hollander-Lafon, c’est-à-dire à la joie. Une joie spirituelle ravie à la désespérance, volée à l’enfer qui a failli l’engloutir, nourrie par une vie de foi et de rencontres d’âme à âme. Une joie dont elle partage ici toute la fécondité et qui resplendit en un vibrant appel à devenir créateur de sa vie.