Prêtre et saint

Mgr Leonard, éd ; de l’Emmanuel, avril 2014, 96 p., 12€

« Vocation des prêtres à la perfection »... « Sainteté sacerdotale »... Certains jugeront ces expressions désuètes. En ce qui me concerne, je trouve ce langage du Concile Vatican II bien plus actuel aujourd’hui qu’en 1965. À l’époque, cet appel à la sainteté sacerdotale semblait aller de soi. Aujourd’hui, il s’agit d’une urgence poignante, d’une impérieuse nécessité.

Chers séminaristes, si ce désir de la sainteté ne vous hante pas, vous perdez votre temps. Un bon séminaire est un séminaire conçu de telle manière que la vie n’y soit supportable, agréable et même franchement joyeuse que si ce désir de la sainteté sacerdotale brûle en vous !