Pour une Église diaconale. Des chrétiens au service de la société

Antoine Sondag, DDB 2012, 132 pages

On l’oublie trop souvent, l’Église ne vit pas pour elle-même, elle est et doit être au service de la société. Est-ce un hasard si nombre de chrétiens, un Vincent de Paul, un Frédéric Ozanam, un abbé Pierre ou un Joseph Wresinski, se sont souciés de mettre en œuvre des actions concrètes pour venir en aide aux plus démunis ? Et ont fondé des associations pour pérenniser leur action ? Non, la diaconie n’est pas la seule affaire des diacres ou des organismes spécialisés, pas plus que le service de la société n’est annexe ou secondaire dans l’Église. Dans la perspective de Diaconia 2013, il s’agit de rappeler la doctrine sociale de l’Église tout en abordant aussi des débats d’actualité : avenir de l’État-providence, société du care, articulation entre le rôle des familles, de la société civile et de l’État dans la prise en charge des questions sociales... Sans oublier quelques débats internes à l’Église : relation entre les associations caritatives confessionnelles et la hiérarchie, nouvelle évangélisation, etc...