Les sœurs Espérance : le testament oublié

Sophie de Mullenheim, Mame, oct. 2013, 251 p.

Lyon, 1er septembre 1890. Émilie et Constance savourent leur bonheur : Émilie, celui d’être jeune mariée ; Constance, celui de bientôt retrouver celui qu’elle aime, Dimitri.

L’Espérance, au même moment. Des coups violents font trembler la porte de l’orphelinat. D’un air glacial, maître Montbert annonce la raison de cette visite : héritier d’Élisabeth d’Espérance, son client revendique la propriété du château. Il laisse trois semaines aux religieuses pour prouver qu’Élisabeth leur a bien légué les lieux. L’orphelinat est menacé !

Sœur Marie-Agnès, Constance et Émilie se lancent alors à la recherche du testament d’Élisabeth. Quand elles apprennent que le client de maître Montbert, l’inquiétant Igor Karinovitch, n’est autre que le cousin de Dimitri, leurs certitudes vacillent...

Au nom de la vérité, Émilie ne trahit-elle pas son amitié pour Constance ? Et Dimitri, est-il seulement sincère ?

Dans cette ultime aventure, les deux amies parviendront-elles à rester fidèles aux sœurs Espérance ?