Le monastère de Solan, une aventure agroécologique

Thierry Delahaye, Actes Sud, 2011, 122 p.

Depuis 1992, les soeurs du monastère orthodoxe de Solan, dans le Gard, ont entrepris un vaste chantier : transformer en une exigeante expérience d’agroécologie un ancien domaine mis à mal par des années de culture selon les méthodes conventionnelles. Dans cette riche mais fragile mosaïque de parcelles cultivées et de zones sauvages, de vignes et de forêt, de jardin potager et de vergers, tout était à faire : préserver et enrichir la biodiversité, reconstituer les sols, gérer le circuit de l’eau, réaménager la forêt, améliorer les cultures...

La théologie orthodoxe supposant la compénétration de la réalité matérielle et de la réalité spirituelle, il était essentiel pour les moniales que les pratiques de la communauté soient en cohérence avec ses valeurs, dans le respect de la création et de la vie. Leur rencontre avec le philosophe-paysan Pierre Rabhi a été déterminante. Ce pionnier de l’agroécologie défend lui aussi un mode de vie plus respectueux de l’être humain et de la terre. La convergence entre son approche et celle de la communauté de Solan a permis de concrétiser cette aventure agroécologique.

Rédigé à partir des textes, des témoignages et des propos de membres et d’amis de la communauté, ce livre a pour ambition de retracer la démarche suivie par les sœurs de Solan, de présenter la transformation du domaine et les enseignements qui peuvent en être tirés pour inspirer d’autres expériences.