L’enfant qui ne parlait plus

Sylvain Clément, Salvator, sept. 2013, 110 p.

Quelque temps avant ses six ans, un enfant, Luc, perd sa mère. Choqué au plus profond de lui-même par cette mort précoce, il perd simultanément la parole à la grande stupéfaction de son entourage. Trois ans plus tard, son père bute toujours avec violence sur son silence.

La nouvelle compagne de son père attend un enfant. Au fil des mois de cette grossesse, Luc s’ouvre peu à peu : pourra-t-il renaître à la parole ?

A travers des scènes du quotidien et des images de combats intérieurs, le récit accompagne les personnages qui, les uns par les autres, sont tous appelés à une nouvelle naissance. Mystère de l’Incarnation : la Parole prend chair lentement, difficilement, au coeur de chacun d’eux.
_
Ce roman bouleversant aborde le thème important du pardon et se lit comme un hymne à la vie qui se donne et se reçoit en abondance quand elle est irradiée et transfigurée par l’amour.