L’alphabet sacré

Josy Eisenberg et Adin Steinsaltz -, Fayard, 2012, 310p.

Voici un livre très attendu, au carrefour des sciences humaines et de la pensée religieuse. Il présente le sens des lettres de l’alphabet hébraïque, un des plus anciens au monde. Plus qu’un outil pour l’écriture, le langage ou l’échange, les vingt-deux lettres qui le composent sont, selon la cabbale et le Talmud, à l’origine de la création du monde. Elles portent un sens et une valeur numérique qui permettent de poser les fondements d’une véritable philosophie de vie.

Le dialogue entre Josy Eisenberg et Adin Steinsaltz nous fait ainsi entrer dans la connaissance des Écritures, et partager une tradition intellectuelle et une culture qui va des mathématiques à la mystique. Les vingt-deux chapitres constituent autant de récits merveilleux que de prétextes à la réflexion et à la méditation. Croyant ou pas, tout lecteur comprend ici le sens profond et la valeur temporelle des textes bibliques. À les lire, chacun s’élève.