Jean-Paul II, la biographie

Andrea Riccardi, Parole et Silence, 507 p

Jean-Paul II, personnage de premier plan pendant plus d’un quart de siècle sur la scène mondiale, le pape slave qui a donné le coup de grâce à l’Union soviétique et à son empire, a été appelé « l’homme du siècle ». Plus simplement, il a cru qu’il lui avait été donné la tâche de faire entrer l’Église dans le troisième millénaire. C’était, selon sa conviction, ce qui conduisait la main invisible de la Providence. Ce guide, qui avait échappé à la déportation dont avaient été victimes beaucoup de ses compagnons, a été appelé à la prêtrise, choisi comme évêque puis comme pape. Et en 1981, c’est ce même bouclier de grâces qui l’avait protégé lors de l’attentat sur la place Saint-Pierre.

Rétabli, Jean-Paul II élargit encore le champ de son action. Pour servir l’Église catholique, il s’est engagé à promouvoir l’unité entre les chrétiens, l’amitié avec les Juifs, le dialogue entre les religions, la paix mondiale. À la fin de sa vie, consumé par le dévouement, il donne au monde l’extraordinaire témoignage de sa souffrance vécue avec le Christ pour les hommes.