Espérer envers et contre tout ; un juif et un chrétien dialoguent après Auschwitz

Jean-Baptiste Metz et Élie Wiesel, Salvator, 2012

Où puiser de l’espoir après Auschwitz ? Comment parler encore de Dieu après les tragédies du XXe siècle ? Qu’advient-il du christianisme - qui prend ses racines dans le judaïsme - après que le peuple juif a été assassiné dans les camps ? Voici quelques-unes des questions abordées successivement par chacun des deux éminents témoins qui dialoguent avec Ekkehard Schuster et Reinhold Boschert-Kimmig.

Si toute vraie théologie doit prendre en compte la souffrance humaine, si la mémoire est essentielle, Johann Baptist Metz et Elie Wiesel partagent l’idée que la Shoah est une fracture dans l’histoire elle-même.