Célibat des prêtres

Jean Mercier, éd. DDB 2014, 340 p, 19,90 €

La discipline de l’Église doit-elle changer ?

Le célibat des prêtres est-il responsable de la pénurie des vocations qui frappe l’Église catholique ?
L’ordination d’hommes mariés permettrait-elle de remédier à ce problème ?
Jean Mercier répond à ces deux questions qui font l’objet d’un débat souvent passionnel. Reprenant le sujet en amont, avec la volonté de se dégager des idées reçues, il a le souci de dessiner des pistes d’avenir réalistes, hors de toute polémique stérile.
Au fil des pages, l’auteur fait le bilan des difficultés et des atouts du célibat sacerdotal, et des défis qu’il a suscités au sein de l’Église depuis deux mille ans. Il présente la synthèse des fondements théologiques et spirituels du célibat et aborde la question essentielle de l’équilibre psychologique et affectif du prêtre.
On retrouvera surtout ici la première étude de la faisabilité de l’ordination d’hommes mariés, établie en particulier à partir d’un audit totalement inédit de la vie des prêtres mariés (anciens prêtres anglicans ou pasteurs protestants) que compte l’Église catholique, notamment en Angleterre.