Au fil de la Parole

Achille Mestre, DDB, 2012

Notre foi chrétienne n’est pas une religion du Livre, insiste ici le frère Achille Mestre, mais bien une religion de la Parole, ainsi que le Prologue de saint Jean le révèle si fortement : "A commencement était le Verbe". Toute parole induit une écoute et engendre à sa suite le dialogue. Saint Paul, dans sa lettre aux Romains l’a parfaitement compris : "La foi naît de ce qu’on entend ; et ce qu’on entend c’est l’annonce de la Parole du Christ." La foi n’est pas inscrite dans un livre, pas plus qu’elle ne germe spontanément dans le coeur de l’homme. Elle jaillit de l’étincelle provoquée par la rencontre entre une Parole et un coeur.

C’est à cette rencontre, à cette confrontation d’où peut naître la foi que nous invite ce parcours au fil des textes. La Parole bouscule, "jette ensemble celui qui parle et celui qui écoute", selon la belle formule de Denis Vasse. Elle nous ramène à la source commune de l’Esprit.

Le frère Achille Mestre est moine bénédictin de l’abbaye de Ganagobie. Il est secrétaire général adjoint de la Conférence des religieux et religieuses de France.