Vatican II - 50° anniversaire



0 | 10 | 20

L’Eglise catholique et les autres croyants

Michel Fédou, Médiaspaul, coll. Vatican II pour tous, 2012, 141 p.

Vatican II est le premier Concile qui ait consacré des textes spécifiques au problème des religions : les Déclarations Nostra Aetate et Dignitatis Humanae. Nostra Aetate préconise une nouvelle attitude de l’Eglise vis-à-vis des autres croyants. Dignitatis Humanae formule le droit fondamental de la liberté religieuse. D’autres documents de Vatican II contiennent également des passages importants sur les religions, en particulier Lumen Gentium, Gaudium et Spes et Ad Gentes. Le livre montre aussi quelle a été la postérité de l’enseignement conciliaire : sa réception dans la vie de l’Église, les débats théologiques auxquels il a donné lieu, les interventions des papes à propos du dialogue interreligieux et de (...)




La liturgie, le peuple chrétien en prière

Jean-Claude Crivelli, Médiaspaul, coll. Vatican II pour tous, 2012, 134 p.

Un des grands bienfaits de la réforme liturgique voulue par le Concile Vatican II aura été de restituer sa dynamique de signification à la célébration des sacrements. Afin d’aider les jeunes générations à saisir le génie de la Constitution sur la liturgie, l’auteur invite d’abord à parcourir les 100 années qui l’ont précédée. Puis, à travers la rénovation des rites, c’est la théologie de la liturgie, ou plutôt la liturgie comme théologie, qui est abordée. Après quoi viennent les formes qui organisent les signes : grand rythme d’un ordo, calendrier, langue, musique et arts. Pour que les formes demeurent vivantes et authentiques, une formation est nécessaire sans quoi il n’y a pas de participation consciente. Un (...)




Ecritures Saintes et Parole de Dieu

Chantal Reynier, Médiaspaul, coll. Vatican II pour tous, 2012, 167 p.

Le concile Vatican II marque un tournant dans le rapport des catholiques aux Saintes Écritures. Non seulement le Concile puise son inspiration dans les textes bibliques et les cite abondamment, mais il les remet au centre de la vie de l’Église. L’expression la plus magistrale de ce changement est la constitution Dei Verbum. Se souvenant de saint Jérôme qui disait : « Ignorer les Écritures, c’est ignorer le Christ », le Concile met tout en œuvre pour faciliter l’accès de tous aux textes bibliques. Il encourage la traduction et l’interprétation scientifique des textes. Il rappelle leur caractère inspiré et la nécessité de leur transmission, réexaminant les rapports entre Écriture, Tradition et Magistère. (...)




Souvenirs d’un cardinal

Cardinal Paul Poupard, Médiaspaul, coll. Vatican II pour tous, 2012, 174 p.

Dans une série de conférences données au Carmel de Lisieux en août 2011, le Cardinal Paul Poupard nous livre ses « souvenirs conciliaires ». Il est un témoin privilégié de l’événement Vatican II. De par les charges ecclésiales qu’il a assumées sous Jean XXIII, Paul VI, Jean-Paul II et Benoit XVI, il est aussi un acteur du renouveau que cet événement a insufflé à l’Eglise universelle. Le Cardinal, en commentant les Constitutions conciliaires, porte un regard clairvoyant et sans complaisance sur la situation actuelle de l’Eglise et des défis culturels auxquels elle est confrontée dans l’espérance. Le Cardinal Paul Poupard est président émérite du Conseil Pontifical pour la Culture et du Conseil Pontifical (...)




Un événement écclésial et humain

Évelyne Maurice, Médiaspaul, collection "Vatican II pour tous", 2012, 159 p.

Cet ouvrage essaie de donner une vue claire du Concile Vatican II dans le temps et dans l’espace, afin de rendre possible ensuite la lecture des textes conciliaires dans leur enracinement ecclésial et humain. Vatican II s’insère dans une pratique conciliaire qui remonte à l’Église primitive. Il a cependant une place singulière dans cette longue tradition. Cet ouvrage s’intéresse particulièrement aux aspects humains de l’événement. Avant d’être un ensemble de documents, ce concile est une assemblée impressionnante (plus de 2000 participants) de dimension universelle qui a pu, à la lumière de l’Esprit et sous la conduite de deux Papes successifs, entreprendre un effort d’aggiornamento de l’Église et de (...)




Vatican II, Dieu merci !

Jean-Noël Bezançon, Bayard 2012, 208 p.

Un concile "pastoral", avait annoncé Jean XXIII. Vatican II n’a proclamé aucun nouveau dogme ni foudroyé personne. Est-il possible pour autant de lui refuser toute portée dogmatique ou théologique ? Non, car toute pastorale est la mise en œuvre d’une théologie, d’une vision de Dieu dans son rapport à l’humanité. "Puisque le Christ est la lumière des peuples..." : la visée grandiose de ce concile est de tout remettre, l’homme, le monde, sous le regard du Christ. Vatican II est un grand concile christologique. Depuis l’incarnation du Fils de Dieu, depuis Pâques, depuis la Pentecôte, nous savons que l’Esprit est semé au cœur de l’homme et que tout ce qui est vraiment humain porte l’empreinte de Dieu. Ils ont (...)




Les sept défis de Vatican II

Jean-Marie Vezin et Laurent Villemin, DDB 2012, 267 p.

Beaucoup hésitent à se plonger dans les textes souvent ardus du concile Vatican II. Le présent ouvrage vise à aider à la compréhension des positions fondamentales de l’Église catholique aujourd’hui, que le lecteur s’en sente proche ou non. Par un retour à la tradition profonde du christianisme, les deux mille cinq cents évêques réunis en concile à Rome de 1962 à 1965 ont voulu rendre plus conformes à l’Évangile le visage de l’Église et la vie quotidienne des catholiques. Il faut à nouveau souligner les fruits de cet événement, parfois si bien assimilés qu’on ne les identifie plus. Par ailleurs, ce livre présente à nos contemporains les grandes lignes d’un événement important du siècle passé qui peut les aider à (...)




Des théologiens lisent le concile Vatican II : Pour qui ? Pour quoi ?

sous la direction de Laurent Villemin, Bayard 2012, 193 p.

"Le Concile fut, non pas un forum, un congrès ou une assemblée législative, mais bien une œuvre confessante et critique, une œuvre théologique portée par la vie de communion des Pères conciliaires, un événement revendiquant l’inspiration de l’Esprit saint." Thierry-Marie Courau. Cinquante ans plus tard, quelle fidélité au concile Vatican II ? Le Theologicum, Faculté de théologie et de sciences religieuses de Paris, propose ici de relire la tradition du Concile dont les théologiens sont aujourd’hui les héritiers. Chacun s’interroge, dans sa discipline, sur le renouvellement ouvert dans la continuité par l’événement du Concile : anthropologie, christologie, ecclésiologie, liturgie, morale, œcuménisme, (...)




Histoire du Concile Vatican II

Giuseppe Alberigo, Cerf, Paris, 1997, 575 p.

Au cours de la longue étape préparatoire de Vatican II, ouverte le 25 janvier 1959 par l’annonce de Jean XXIII et qui a duré jusqu’en octobre 1962, se manifestent avec clarté les difficultés et les tensions du catholicisme en notre siècle. L’intention œcuménique de Jean XXIII avait soulevé des enthousiasmes, souvent naïfs, mais qui avaient suscité des énergies inconnues dans le corps de l’Église, et avaient appelé à une confrontation avec les rythmes haletants de l’histoire et ses profondes mutations.




Mon Concile Vatican II

Joseph Ratzinger - Artège, 2011, 304 p.

« Il serait prématuré de vouloir déjà évaluer aujourd’hui le deuxième Concile du Vatican et ce tant du point de vue théologique qu’historique. Sa dynamique est encore en plein cours et, pour l’instant, personne n’est encore en mesure de dire exactement à quels résultats précis elle nous conduira. Si bien que la perspective du présent essai, qui a été entrepris sur les instances pressantes d’amis, sera beaucoup plus modeste : il se bornera à donner un simple témoignage de ce qui a été vécu, en l’occurrence cette expérience de vitalité de la foi de l’Église qui constitue le fruit véritable de cette première période du Concile. » Joseph Ratzinger a participé aux travaux du deuxième concile du Vatican en tant (...)

0 | 10 | 20